Tag

20kmdebruxelles

Aujourd’hui, je vais vous parler de ma première course officielle, le 20km de Bruxelles que j’ai réalisé en 2h18 (et oui, j’ai préféré faire un 20km au lieu d’un 10km car pour moi c’était plus challengeant !). Ce fut une première très difficile, et voici mon récit :

 

Ma préparation

Bruxelles est une ville que je connaissais déjà, j’ai passé 1 an là-bas pour mes études d’ingénieries, mais je n’ai jamais couru à Bruxelles même. C’est pourquoi j’ai choisi ce lieu pour ma première participation à une course officielle. De plus, j’ai des connaissances en Belgique et à Bruxelles.

 

Je me suis inscrit vers le mois de mars par un coup de tête (et aussi pour revoir des potes là-bas) et du coup je n’avais que 7 semaines pour m’y préparer. Je savais que je pouvais tenir 1h de course sans m’arrêter mais je ne m’y forçait pas.

 

Pour ma préparation, j’essayais de courir 1 midi sur 2 entre 8 et 10 km et le samedi j’essayais d’allonger mes distances.

J-1 : Arrivé à Bruxelles (28 mai 2016)

À midi, je prends mon train Thalys à Gare du Nord avec mes tomates-cerises et mes 6 bananes. Ce train ne prend que 1h22 pour faire le trajet Paris-Bruxelles, c’est super rapide ! Du coup, j’arrive à 14h à Bruxelles (Gare du midi) et je mange dans un restaurant végétarien au alentours de 15h. Je retire mon dossard au alentour de 17h après 45 minutes de marche (de Gare du midi à Parc du Cinquantenaire, en passant par la Grand Place) et sous un soleil écrasant 🙁

#banane et #tomate-cerise
#banane et #tomate-cerise

J’obtiens le dossard 38125, et je suis dans le bloc 6, le bloc des débutants c’est-à-dire les personnes qui prévoient de finir le 20km en plus de 2h15.

 

Je finis ma journée dans un restaurant libyen (tartine d’avocat si mes souvenirs sont bons) en regardant le match Real Madrid vs Atletico Madrid car c’était la finale de la Ligue des Champions.

 

Jour J : la course (29 mai 2016)

Je me réveille vers 5h pour manger mes 4 bananes restantes pour me recoucher direct. Et je me réveille pour de bon à 7h30. Je me dirige à 8h vers le Parc du Cinquantenaire où a lieu le top départ du 20km de Bruxelles.

 

J’arrive vers 8h30 à Parc du Cinquantenaire. Comme c’était ma première compétition de course à pieds, je ne savais pas où se trouvait le vestiaire. Heuresement l’organisation était au TOP ! Le départ était donné à 9h30 pour les personnes handicapées puis à 10h pour les athlètes de très haut niveau.

 

L’athlète qui a fini en premier a réalisé le 20km de Bruxelles en 59 minutes !!! Pendant ce temps, je n’étais pas encore parti (le bloc 6) ainsi que les personnes du bloc 5.

 

Le départ est lancé à 11h15 pour le bloc 6 par des feux d’artifices !

 

Mes 10 premiers km

Pour cette course, j’avais prévu ma grosse bouteille d’eau d’1 litre mais je l’ai oublié au vestiaire. Du coup, avant le départ j’ai pris une bouteille d’eau remplie de moitié par terre (à ne jamais faire ça !).

 

Les 6-7 premiers km étaient agréables. Il y avait des monuments à regarder comme le palais royale ou le palais de justice et la course se déroulait au sein de Bruxelles. Vers le 8e km, on se dirigeait vers le bois de Cambres, magnifique endroit où il y a des lacs : un endroit idéal pour faire son jogging si vous êtes à Bruxelles.

 

Je réalise un chrono de 1h01 pour mes 10 premiers km.

Tête de winner :) :) :)
Tête de winner 🙂 🙂 🙂

 

Mes 10 derniers km

Vers le 11e km, on se trouve en dehors de Bruxelles. Vers le 12e km, il y avait une grosse montée mais ça allait pour moi. Enfin c’était ce que je croyais.

 

Vers le 13e, j’ai subi un coup d’arrêt ! Je ne pouvais plus courir, surtout parce que je voyais les restes d’oranges par terre. Et l’odeur que dégageait l’orange me rendait super faim ! J’ai donc marché, marché. Puis vers le 14e km, je trouve mon bonheur : une fille me distribuait des bananes, j’ai donc pris 2 bananes que j’ai avalé d’un coup sec !! J’ai aussi récupéré 2 quartiers d’orange que j’ai avalé avec leur peau ! Je pouvais recommencer à courir. Mais depuis mon gros temps d’arrêt, je ne pouvais plus courir sans m’arrêter, j’avais pris un coup au moral … Le pire c’est que tu voyais une centaine de personnes (voire plus) qui te dépasse alors que je les avais dépassé avant.

 

Ma course continuait péniblement car j’avais encore faim et soif et surtout parce qu’il y avait des descentes (qui me gènent énormément) et des montés. À partir de la 17e km, je suis allé au mental. Et à la 19e km, j’ai accéléré mon tempos et j’ai fini quasiment en sprint :).

 

Conclusion

J’ai fait mon premier 20km en 2h18. J’étais satisfait de moi car j’avais prévu un temps au alentour de 2h20. Mon prochain objectif est le 20km de Paris qui aura lieu le dimanche 9 octobre et je le finirai en moins de 2h10 (enfin j’espère).

 

Le bilan d’après-course est le suivant :

  • 7 semaines de préparation n’est pas suffisant pour un 20km. Surtout que je n’ai pas réalisé ma plus sérieuse préparation pour une compétition.
  • J’étais souvent gêner par des ravitaillements en eau (La technique ici est de ne pas aller vers la première personne qui te tend la bouteille d’eau mais de continuer encore 50m avant d’aller prendre la bouteille d’eau).
  • J’ai eu une grosse fringale vers le 13km. Je ne m’y attendais pas. Pour ma prochaine course, j’investirai en abricots secs (que je mangerai vers le 12km).

 

Voilà pour mes souvenirs du 20km de Bruxelles. En commentaires, que faites-vous pour ne pas avoir faim pendant une course longue ?